logo - Association des sports nautiques - Saint-Adolphe-d'Howard, Québec 

Association des sports nautiques
des lacs St-Joseph et Ste-Marie

bulletMission et objectifs
 
bullet Pour nous joindre
 
bullet 115 choses à savoir
 
bullet Annonces classées
 
Accueil
 
Inscription
 
Agenda
  
Les phosphates
 
Sécurité nautique
 
Code d'éthique
de l'Association des sports nautiques
  
Patrouille nautique municipale
 
Réduction des vagues
 
Protection de l'environnement
  
Aménagement des berges
 
Santé publique
 
Dossier des restrictions additionnelles
Notre dossier sur les restrictions additionnelles à la navigation demandées par la municipalité en août 2006
 
Règlements municipaux
Incluant les dépliants et autres documents
 
Communiqués
de presse
  
L'Association dans les médias
 
Hyperliens
 
Hyperliens inversés
 
Commentaires et informations
 
Nos bonnes adresses
Suggestion de restaurants et autres
 
Conduite des bateaux
  
Superficies et profondeurs des lacs
 
Album photos
 
Notes juridiques
 
À propos des documents PDF
 

[cliquer sur l'image]

Sur les routes autour des lacs St-Joseph et Ste-Marie, respectez toujours la limite de vitesse de 50 km/h et soyez toujours très prudents

Code d'éthique des plaisanciers sur les lacs St-Joseph et Ste-Marie

 
Code d'éthique :  Texte énonçant les valeurs et les principes à connotation morale ou civique auxquels adhère une organisation et qui servent de guide à un individu ou à un groupe afin de l'aider à juger de la justesse de ses comportements.

[Office québécois de la langue française, 2005, extrait sur http://www.granddictionnaire.com le 20 avril 2007] - Une municipalité n'est pas une organisation, mais une institution (voir les définitions de ces termes).  L'Association des sports nautiques est une organisation qui représente notamment les plaisanciers des lacs St-Joseph et Ste-Marie.

► Un code d'éthique ne peut donc pas être imposé par une municipalité, comme tente de le faire unilatéralement la municipalité de Saint-Adolphe-d'Howard depuis 2006! ◄

  
À titre complémentaire, voir aussi la décision du juge Wery dans l'affaire de James McLeod c. Ville de Saint-Sauveur (concernant le lac des Becs-Scies).
  

Pour une utilisation harmonieuse des Lac St-Joseph et Lac Ste-Marie, et un meilleur contrôle des vagues, nous demandons aux plaisanciers de respecter  toujours respecter les limites de vitesse, la signalisation sur les lacs et toutes les règles de priorité déterminées dans le " Guide de Sécurité Nautique " de la Garde côtière canadienne. (ex. : s’éloigner des petites embarcations et des pêcheurs, etc.)

En tout temps

Sens de déplacement à basse vitesse

Lors des promenades à basse vitesse, peu importe le type d'embarcation motorisée, il est toujours préférable de circuler dans le sens anti-horaire (berge à droite) afin que les embarcations plus rapides puissent dépasser celles à basse vitesse par la gauche sans devoir s'approcher de la berge.  Ceci peut éviter beaucoup de situations problématiques.

Circulation dans la rivière

Le bruit doit toujours y être réduit au strict minimum.  Si vous avez un moteur 2 temps, surtout s'il fait beaucoup de fumée visible, vous devriez éviter de circuler dans la rivière et penser à acquérir un moteur 4 temps pour ne pas incommoder les riverains et les autres plaisanciers.

Plusieurs bateaux avec un skieur

Dans le cas où plusieurs skieurs s‘apprêtent à prendre le départ à l’une des extrémités, ils devront prendre le départ un à la fois en fonction de leur vitesse de ski, du plus rapide au plus lent pour éviter les dépassements.

Les différents bateaux devront partir à un intervalle de six (6) virages de skieur, un derrière l’autre, pour assurer la sécurité de tous et chacun. En cas de chute du skieur Si le skieur effectue le " signal ok ", i.e. joindre les mains au dessus de la tête, le pilote devra conserver sa trajectoire en ligne droite et jauger son bateau. Une fois le bateau jaugé, le pilote effectue un virage de 180 degrés à vitesse d’embrayage et revient sur ses pas toujours à vitesse d’embrayage jusqu’à son skieur. Il reprend sa position de départ, et sans nuire aux autres utilisateurs, prend son départ.

Si le skieur n’effectue pas le " signal ok ", le pilote doit se rendre à son skieur rapidement pour lui porter secours et adapter sa conduite en conséquence.

En cas de chute du skieur qui vous précède

Vous devrez contourner le skieur à l’eau par la droite pour assurer l’espace nécessaire aux bateaux qui viendront dans la direction inverse sur sa gauche (gauche du skieur à l’eau).

En cas de rencontre de deux bateaux en direction opposée

En cas de rencontre de deux bateaux, chaque pilote doit conserver sa droite au moment du croisement.

Le remorquage de plusieurs skieurs par bateau

Le remorquage de plusieurs skieurs par bateau est très fortement déconseillé.  Il doit autrement se faire entre 10h00 et 18h00 lorsqu'il y a peu ou pas d'autres bateaux sur les lacs.  Lorsqu'un skieur chute, l'autre ou les autres devraient immédiatement lâcher la corde pour permettre au bateau d'arrêter et de faire demi-tour à basse vitesse.

Priorité

Toutes les règles de priorité doivent être respectées en tout temps, notamment la priorité aux embarcations non-motorisées.

La priorité entre deux bateaux en remorquage sera toujours donnée au bateau qui est déjà en mouvement sur l’eau. C’est-à-dire que si vous êtes sur le point de prendre le départ et qu’un bateau en mouvement avec un skieur s’amène dans votre axe, vous devrez le laisser passer et prendre votre départ par la suite tout en ne nuisant pas aux autres utilisateurs du plan d’eau.

Largage de ski

Le largage de ski doit s’effectuer tout juste à l’intérieur des ballons rouges devant votre quai.

Il sera possible de larguer un ski dans les axes de ski nautique si vous êtes accompagnés (suivis) par un bateau de récupération.

Oiseaux et autres animaux à la surface de l'eau

Il est strictement défendu de foncer délibérément sur des oiseaux ou tout autre animal qui se trouvent à la surface de l'eau, ou encore de les forcer à se déplacer ou à changer la direction de leur déplacement sur l'eau. Ceux-ci ont priorité absolue en tout temps. Si un passage est obstrué par leur présence ou s'ils se dirigent dans la trajectoire du bateau, il faut arrêter et attendre qu'ils soient à bonne distance.

Utilisation de quais ou de radeaux appartenant à des tiers

Il est impératif de demander la permission au propriétaire d'un quai ou d'un radeau avant de l'utiliser.

Corde de ski

Il faut toujours ramener une corde à bord lorsqu'un skieur n'est pas à l'eau ou si d'autres bateaux approchent. Il est interdit de circuler sans skieur à l'eau avec une corde dernière le bateau.

Monopolisation d'un secteur

Personne n'a le droit de demander à un autre, qui observe autrement les règlements en vigueur ou le présent code d'éthique, de cesser de faire des sports nautiques dans l'un des axes prévus pour la seule raison que leur demandeur souhaite être seul à un endroit désigné. Personne n'a le droit de fermer une partie d'un des lacs et d'empêcher les autres d'y accéder, sauf si la municipalité leur en a donné la permission pour un but précis et que la population a été avisée à l'avance.

Niveau vocal le matin et le soir

Le matin et le soir, toute personne sur un bateau doit s'abstenir de crier ou parler fort inutilement si cela peut nuire aux riverains.

Systèmes de son de bateaux

Compte tenu de la grande portée du son sur un plan d'eau et de l'impact négatif auprès des riverains en général, tout bateau doit s'abstenir de faire jouer de la musique ou la radio sur un bateau à un niveau excessif, particulièrement près des berges. L'utilisation des haut-parleurs sur les tours de wakeboard est fortement déconseillée, compte tenu de leur portée accrue.

Produits polluants

Les savons liquides utilisés comme lubrifiants de fixations de ski ou de planche, ou encore pour nettoyer une surface donnée et qui se retrouve ensuite dans l'eau d'un lac doivent être obligatoirement biodégradables et sans phosphates. Le déversement d'essence doit être à tout prix proscrit; toute personne se doit de calculer la quantité d'essence à mettre dans un réservoir de façon à ne pas qu'il déborde. Le remplissage jusqu'au niveau de débordement par l'évent n'est pas une technique adéquate. L'utilisation de dispositif anti-déversement est conseillée en tout temps

Jeunes skieurs débutants

Il faut éviter d'approcher ou de faire des vagues aux jeunes skieurs débutants, notamment ceux qui en font sur une barre latérale. 

Attention avec les pontons...

Un ponton ne devrait JAMAIS circuler avec une ou des personnes qui sont assises tout à l'avant  entre les deux flotteurs, même à basse vitesse, puisse qu'une chute à l'eau entraînera automatiquement la personne directement dans l'hélice du moteur avant que le conducteur ne puisse l'arrêter. Il est IMPOSSIBLE d'arrêter la rotation de l'hélice à temps.  Un tel accident est déjà survenu sur d'autres lacs.

... et aussi les téléphones cellulaires!

Un conducteur ne devrait jamais parler au téléphone cellulaire lorsqu'il pilote une embarcation motorisée en mouvement, peu importe la vitesse, et surtout lorsqu'il remorque une personne!  Laissez l'observateur ou un passager de l'embarcation répondre ou parler au téléphone, sinon arrêter vous d'abord à un endroit sécuritaire.

 

De 7h30 à 10h00 et de 18h00 à 30 minutes après le coucher du soleil (max. 21h00)

Les plaisanciers et les pêcheurs devront éviter, dans la mesure du possible, de se retrouver dans les axes de remorquage en ligne droite. Ex.: Le plaisancier qui circulent à basse vitesse doit conserver sa droite autour du lac, dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, tout en évitant de se retrouver en plein centre d’un axe de remorquage en ligne droite, permettant ainsi à tous de partager le lac en toute sécurité.

Bateau avec un skieur

De la maison au point de départ, le pilote se déplace à vitesse d’embrayage sur le plan d’eau en se dirigeant à l’une des extrémités des axes de remorquage en ligne droite. Le début et la fin d’un axe seront identifiés par des ballons jaunes départ/arrivée.

Une fois qu’il est arrivé à l’une des extrémités, le pilote prend le départ en direction de l’autre extrémité.

Arrivé au bout de sa course, le pilote doit jauger son bateau en ligne droite. Cette pause en bout d’axe permettra au skieur de prendre un repos ou permettra un changement de skieur.

Cette technique réduit le bruit et les vagues contrairement au virage à 180 degrés.

Fin du remorquage

Lorsque vous avez terminé votre activité vous êtes invités, en tout temps, à retourner à quai à vitesse d’embrayage pour conserver le lac dans les meilleures conditions possibles pour les autres.

Il est toutefois impératif qu’aux heures réservées aux activités de remorquage en ligne droite, i.e. de 7h30 à 10h00 et de 18h00 à 30 minutes après le coucher du soleil, que les pilotes retournent à quai à vitesse d’embrayage par respect pour les autres.

Note : Les parcours de slalom des lacs St-Joseph et Ste-Marie sont destinés à l’activité de slalom seulement, i.e. bateau de slalom, équipement de slalom.  Donc : pas de tube, pas de motomarine, pas de balade (ponton), pas de bateau de wakeboard.

Dernière mise à jour de la page:  16 août 2007